Grus grus

18 ESCHER M.C. - Nuit et jour - 1938

Les grues cendrées descendent. J’étais là, devant l’écran. Des fiches de grammaire dispersées. Je les ai entendues trompeter en canon. Je suis sorti. Rien. Le ciel bleu, le soleil déjà bas. Mais on les entendait. Elles devaient être là, juste derrière le toit, les lignes grus grus. Des krooh perçants et nasillards. Elles arrivaient. En bon ordre sûrement. Deux lignes partant d’un même point. Ça ferait un beau V. Ou peut-être un peu déséquilibré. Un bras plus long que l’autre. Une longue ligne en pointillés qui serpente, fait des vagues.

  1. Je les ai bien vues passer, les grues cendrées. Pourtant le doute plane. L’attente demeure. Jusqu’à ce que tombe le présent. Sauf qu’à ce moment-là, l’animal vaut pour la trace laissée dans le ciel.
  2. Ça me fait penser à un petit texte de Kafka concernant les arbres, l’hiver, sur la neige : de prime abord, on croit pouvoir les faire glisser ; bien sûr, on sait que c’est impossible ; mais au fond, ce savoir est-il si sûr ?
  3. La question de l’illustration m’a tout de suite emmené du côté de l’estampe japonaise. On en trouve une du grand maître Hokusai, représentant sur la droite le mont Fuji à l’horizon et, au premier plan à gauche, un rocher en forme de vague prête à s’enrouler. Une annonce de la grande vague de Kanagawa. Dans le ciel, très haut, très loin, un groupe d’oiseaux non reconnaissables, en deux lignes de traits. Plus récemment, une gravure sur bois de Ray Morimura : une ligne d’oiseaux, de type grues, hérons ou cigognes, au-dessus d’un patchwork de champs, la montagne en arrière-plan, volant bas (les ombres portées au sol).
  4. Mais se sera finalement le dessin d’Escher, qui soudain me revint, avec sa fausse symétrie, les deux plans de vol des oiseaux migrateurs, à la fois imbriqués et séparés, comme le jour et la nuit, le ciel et la terre, la figuration et l’abstraction, la forme et le processus, la formation et la métamorphose.
  5. Et tant pis pour les « Choses qui font naître un doux souvenir du passé » de Seî Shonagon.

Laisser un commentaire

Mots pour maux |
Loveetc |
Krogsgaard24barton |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Croissants de livres
| Arts littéraires de W&W
| Pintdress8