Crèche soleil couchant

46 Crèche au soleil couchant - photo perso de Jeanne - 2020

Non, faire une crèche de Noël n’a rien de religieux pour moi. Mais on peut considérer cette création annuelle d’un paysage miniature, avec de la mousse fraichement cueillie dans les bois, celle d’un vert tendre au pied des arbres, plus épaisse et moelleuse sur les souches et les branches mortes, et celle d’un vert plus foncé et plus forale sur de petits tas de terre, avec une souche couverte de feuilles mortes, avec des brins de houx et de fragon, et leurs boules rouges, avec les petits galets recueillis sur les plages des vacances d’été, avec le carton d’un grand colis récemment reçu, avec un peu de papier aluminium pour plus de lumière, avec des plaques de polystyrène pour donner du relief, avec quelques épingles et du ruban adhésif pour maintenir la structure, avec les bonhommes et les animaux choisis par les enfants pour l’histoire, avec un peu de coton effiloché cette année pour des plaques de neige, et avec ce papier qui est la terre et le ciel en même temps, roc moucheté et nuit étoilée — le même qu’utilisait Lulu, dans la niche du buffet vidé de ses photos de famille, pour faire la crèche, la grotte du divin enfant, la montagne et la nuit, le chemin de sciure sinueux et les rois mages, dans la plaine de mousse, un ou deux petits miroirs d’eau, les animaux de ma ferme qui y boivent, d’autres dispersés, perchés dans la montagne, parfois haut, et quelques petites maisons colorées, un village de minuit, illuminé par la petite lampe de la niche, en forme de flamme, et parfois on changeait d’ampoule et c’était l’aube ou le crépuscule, ou une étoile filante extraordinaire — le même papier, toujours plus froissé, troué, déchiré avec le temps, qu’il faudrait changer, mais bien vivant une fois l’an —, comme quelque chose de magique. Un rituel magique, oui.

Laisser un commentaire

Mots pour maux |
Loveetc |
Krogsgaard24barton |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Croissants de livres
| Arts littéraires de W&W
| Pintdress8