Moi et Jeanne Dielman

66 Lamentation sur Jeanne Dielman

Au sujet de Jeanne Dielman, il y a une image que j’ai finalement mise de côté, celle de la chambre et du meurtre. C’est la fin du film de Chantal Akerman, après de rares passages où l’on sent bien que le personnage est troublé, c’est le drame. Il y a d’autres images de la chambre, vides. J’ai retenu avec le mort. Et c’est sûrement ça qui m’a empêché de l’utiliser. Mais l’image recèle un sens caché. Il y a une image cachée. Le cadrage sur le miroir, qui renvoie au mort, est une façon de filmer, photographier, l’image même. Une image de mort. Et comme il y a la photo de famille, au pied, qui veille, alors oui, il y a comme une filiation, une citation. Une autre image, venue d’ailleurs, qui vient hanter l’image, le mort, de Chantal Akerman : le Christ d’Andrea Mantegna. Enfin, pour moi.

66 Mon bureau d'après Jeanne Dielman - photo perso - 2021

Laisser un commentaire

Mots pour maux |
Loveetc |
Krogsgaard24barton |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Croissants de livres
| Arts littéraires de W&W
| Pintdress8