Histoires du tajine

71 Souvenir de travail - photo perso - 2021

Là où je travaille, sur le bureau, il y a ce tout petit tajine troué. Il est depuis des mois. Je n’en fais rien, il prend la poussière, comme tous les bibelots. Il pourrait servir de bougeoir pour une veilleuse, de brûle encens, ou de mini bonbonnière pour M&M’S, ou de mini poubelle pour Post-it. Ou bien de tajine dans une dinette pour Théa, quand elle sera plus grande. Ce n’est même pas un souvenir de vacances qui aurait me rappeler les beaux jours passés à… avec… Non, mais c’est un souvenir de travail. Dans le cadre d’un atelier d’écriture, où je demandais qu’on apporte un objet de chez soi afin d’en raconter l’histoire, on me l’a donné. C’est donc un souvenir de… qui se souvenait que… un souvenir de… qui racontait que… et puis que… C’était quand il était au pays, avant de partir comme ça, à treize ou quatorze ans. Un souvenir de souvenirs, en somme, d’histoires, de jeunesse. — Dans le même genre, il y a aussi une statuette, une Indienne qui porte un fardeau sur le dos, les « histoires de la nuit » de…

Laisser un commentaire

Mots pour maux |
Loveetc |
Krogsgaard24barton |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Croissants de livres
| Arts littéraires de W&W
| Pintdress8