Fureur des chiffres

75 Fureur de Reeves - photo perso de la photo imprimée - 20210124_224315

Je suis en train de lire le livre d’Hubert Reeves que Betty m’a offert, La Fureur de vivre. Avec ce titre, difficile de ne pas penser à la gueule de James Dean, à mille lieues du visage de patriarche de l’astrophysicien. Mais quelle tête aurait aujourd’hui l’acteur né en 1931, un peu plus d’un an avant Hubert Reeves ? Sa mort prématurée l’aura conservé jeune. Bref ! là n’est pas mon propos initial. Avec une couverture où l’on voit le grand-père en compagnie de son petit-fils, un an à peine, je m’attendais à un ouvrage biographique relativement paisible. C’en est un, mais à la manière de l’astrophysicien qui a bien conscience que l’histoire du petit homme dans ses bras commence avec le commencement même de l’univers. Il s’agit donc d’une nouvelle biographie de l’univers. Avec autant de belles images que de mystère scientifique. Au chapitre de l’histoire de l’univers un schéma « qui représente l’historique du déploiement des forces dans l’univers », avec des données chronologiques étonnantes, car l’échelle de temps procède celle de la seconde ! On sait que la datation de l’univers est approximative, près de 14 milliards d’années (13,8 pour être un peu plus précis — je vous laisse convertir en secondes). En revanche, comment peut-on être d’une précision extrême, déroutante, en ce qui concerne la naissance et l’évolution de l’univers dans la première seconde ? Comment peut-on mesurer, si je ne me trompe pas dans la lecture du chiffre (10-50 en notation mathématique), des millièmes de milliardième de milliardième de milliardième de milliardième de milliardième ? Je ne le saurais certainement jamais, et si quelqu’un m’expliquait je ne comprendrais pas. D’autant qu’il me renverrait à l’incertitude relative des chiffres né d’une expérience souffrant nécessairement et de la méthode de calcul, sans cesse à revoir, et du matériel, toujours renouveler. Enfin, j’imagine. — La photo est belle non ? Et s’il tirait la langue, le petit Noé, comme celle que j’ai de mon Loulou au même âge, est-ce que ça changerait l’histoire de l’univers ?

Laisser un commentaire

Mots pour maux |
Loveetc |
Krogsgaard24barton |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Croissants de livres
| Arts littéraires de W&W
| Pintdress8