Brioche du souvenir

76 Au premier croque - photo perso - 2021

Parfois, le soir, de plus en plus souvent en fait, et assez tard, avant d’aller me coucher, je coupe une tranche de brioche et je la fais griller. Elle ressort dorée, craquante en surface, moelleuse à l’intérieur, et son parfum se répand dans la cuisine. Difficile de le décrire. Mais ce qui est étrange, c’est que j’apprécie surtout cette tranche grillée le soir. Le matin, au petit-déjeuner, beaucoup moins. Peut-être parce que j’ai faim. Pas le soir. Le soir, la tartine de brioche grillée ne s’adresse pas vraiment au ventre. Elle ne relève pas d’un besoin. Plutôt du désir. C’est un petit plaisir que je ne partage avec personne, puisque tout le monde dort.

76 Au souvenir - photo perso - 2021

Bref ! Hier soir, comme les autres soirs, j’ai mangé ma tranche de brioche grillée, et au premier croque, c’est toute la boulangerie où l’on s’arrêtait, au petit matin après la boîte de nuit, la boulangerie de Chez Lanuzel pour acheter des chocolatines, que j’ai eu en bouche. Pas la boutique, qui était évidemment fermée, mais, en passant dans la ruelle sur le côté, tout le local du boulanger, affairé sur son plan de travail, avec les odeurs de farine et du pain dans le four, et des viennoiseries et des brioches. Pourtant, ma brioche du soir n’a rien d’exceptionnel, on l’achète au supermarché, dans son emballage en plastique, avec ses additifs. Et je n’aimais pas trop la faire griller au début. Mais avec le temps, et quand vient la nuit, la tranche de brioche dans le grille-pain, le visage au-dessus pour humer, pour écouter aussi, une espèce de crépitement chuchotant, et que la chaleur te lèche le visage. Aujourd’hui, la boulangerie, c’est Les Délices d’antan.

76 Chocolatines après la boîte de nuit – copie d’écran de Géoportail - 2021

Laisser un commentaire

Mots pour maux |
Loveetc |
Krogsgaard24barton |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Croissants de livres
| Arts littéraires de W&W
| Pintdress8