Mais dors… (1/7) – PLS (cycle Prendre – le temps – 10)

162 Fond de lumière - photo perso - 2021

Pas bouger. Couché, pas bouger. Pas bouger. Pas bouger. Mais dors… Bon sang, sans bouger ! Rester couché. Allonger. Étaler. Et pas bouger. Mais dors… Bon sang, « il faudrait, il faut, agripper le socle du lit, remonter sur le coude en tordant l’épaule ». Sur le ventre. Couché, sur le ventre. Mais dors… Pas bouger. Sur le ventre et sans bouger. Bon sang ! Si tu veux, sur le ventre. Mais dors… Couché. Couché, couche-toi ! Couche, « puise le souffle au profond de l’incertitude ». Couche. Allonge, l’incertitude, détend. Distends-la. Distends-toi. Couché, accouché. Mais dors… « Rien à faire que se laisser glisser, s’asseoir en boule, s’aplatir, se lover dans l’angle droit. » Dans l’incertitude. Sur le ventre. Au profond du ventre. Assis. Couché. En boule. Mais dors… Mais dors… Bon sang, sans bouger ! Sans bruit. Sans bruit. Sans bruit, mais sors alors. Sors ! Parce qu’il est là le bruit. Il est là. En boule, au fond du ventre. Couché. Lové. Dans l’angle droit. Là, « ta masse tremblante, boule dans le coin, presque rien, là ». Sans bruit. En PLS. En PLS, l’autre il en savait plus. L’autre il a montré comment. Couché, sur le ventre. Le chien de fusil. Mais dors… Tête alignée et bouche ouverte. Décubitus latéral. Sans bouger. Sans bruit. Sans rien dire. Rien dire. Jamais. Ou oui. Mais non ! Mais sors ! Sors de ton coin ! Lève-toi et marche ! Sors et dis-le. Dis-le que finalement, non ! Hygiène et sécurité. PLS, TMS. Fixer la colonne, assurer les appuis, solliciter les jambes, orienter les pieds. Le cou, les épaules, les bras. Superposer les centres de gravité. Et à mon commandement, fixe ! Oui, dis-le que non ! Dis-lui, à JC, qu’c’est pas ça, qu’c’est pas pour toi. Dis-le qu’tu sais pas. Que c’est une question d’hygiène. Dis, qu’ils en savent plus. Qu’ils savent tout. Qu’ « ils font les fiers, ils rigolent, ils vont vite, tronçonneuse en marche à bout de bras ». Qu’ils t’ont scié. Qu’tu sais rien. Rien de rien au fond. Dis-la l’incertitude. Pour ta sécurité. Dis, le fond de l’incertitude. En boule, au profond du ventre. À angle droit. Que même le silence c’est pas possible. Que même le silence c’est trop de bruit. Le profond du silence. Que c’est ça qui t’scie. Qui t’couche. Qui t’accouche. Bon sang ! PLS. TMS. Couché. Pas bouger. Mais dors… Oui, mais non. Oui, mais le silence. Ça arrête pas. Le silence bordel. Ça sile. Le scilence !

Laisser un commentaire

Mots pour maux |
Loveetc |
Krogsgaard24barton |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Croissants de livres
| Arts littéraires de W&W
| Pintdress8