Coton

On oublie comment c’était. Je l’ai tenue quelques minutes dans mes bras la petite nièce, Théa. Quelques minutes tout contre moi, les yeux grands ouverts. Je marchais doucement, je lui susurrais je ne sais quoi. Juste un filet de paroles. Juste quelques mots, en continu, pour faire résonner mon corps et donner à entendre, à […]

Mots pour maux |
Loveetc |
Krogsgaard24barton |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Croissants de livres
| Arts littéraires de W&W
| Pintdress8